s'abonner

Economie d’énergie - Le Conseil du commerce de France et de la Confédération des commerçants de France s’engagent

1 week, 5 days ago

Alors ministre de la Santé, il nous avait déclaré que les masques ne servaient à rien au début de la pandémie. Aujourd’hui, porte-parole du Gouvernement,  cette même personne nous demande des économies d'énergie. Parmi ses conseils, couper le Wi-Fi quand vous quittez votre domicile ou votre bureau, voire votre commerce. En oubliant, entre autres, que la plupart des alarmes sont reliées à une Box via le Wi-fi. Quant à la sobriété énergétique de cette mesure… 

Au-delà de cet amateurisme, un fait est certain : nous devons économiser de l'énergie et le Gouvernement a raison. Cela dit, laissons les acteurs du privé agir.  La GSA a dégainé en premier et pour ne pas laisser le champ libre aux grandes enseignes alimentaires,  le commerce de proximité réagit. Nul ne s’en plaindra.    

En coordination avec Périfem, Fédération technique du commerce et de la distribution, le Conseil du commerce de France et de la Confédération des commerçants de France s’engagent à leur tour dans une démarche supplémentaire de sobriété énergétique en adoptant des mesures du protocole présenté le 18 juillet dernier. Le protocole s’inscrit dans des objectifs de sobriété énergétique fixés par le gouvernement. Objectif  : éviter ainsi les coupures annoncées en cas de crise cet hiver. 

A l’issue de la réunion de ce 26 juillet, les enseignes s’engagent à : 

- Éteindre les enseignes lumineuses dès la fermeture du magasin ; 

- Systématiser la baisse d’intensité lumineuse avant l’arrivée du public et diminuer ponctuellement l’éclairage de la surface de vente (si techniquement possible) ; 

- Baisser la température ambiante des points de vente ; 

- Fermer les portes extérieures des magasins en présence du chauffage ou de la climatisation ; - Mettre en œuvre d’autres mesures permettant une gestion plus sobre de l’énergie comme la coupure du renouvellement d’air la nuit, etc. 

De plus, les entreprises s’inscrivent dans un processus de plus long terme visant à réduire leur consommation d’énergie de 10 % d’ici les deux prochaines années. Un groupe de travail se réunira à nouveau fin août pour présenter les mesures à mettre en œuvre et étudier leur faisabilité. 

« Je suis très heureux que le protocole proposé par Perifem et les enseignes de la distribution alimentaire serve de base à un engagement de l’ensemble des commerçants. Nous devons agir tous ensemble de façon responsable et citoyenne », a tenu à déclarer Thierry Cotillard, président de Perifem. Et Yves Audo, président du CdCF, d’ajouter : « Comme nous nous y étions engagés auprès des ministres Agnès Pannier-Runacher et Olivia Grégoire le 7 juillet dernier, les commerces sont conscients de l’urgence d’agir collectivement dans une démarche de réduction de leur consommation d’énergie et font le choix de la responsabilité et de l’engagement en répondant ainsi à la demande du gouvernement. » 

Et Francis Palombi, président de la CDF, de conclure : « Engagés au cœur des territoires, les commerçants indépendants sont les agents naturels de la transition énergétique. Cette transition doit être positive, nous ne pouvons pas nous satisfaire de sanctions alors que des femmes et des hommes s’impliquent avec ce protocole dans un mouvement vertueux, exemplaire pour le climat. » 

(photo d'ouverture PIRO)