s'abonner

Lettre ouverte - Déconfinement : les fédérations du commerce regrettent des annonces en demi-teinte. 

1 week, 5 days ago

« Regrettant que l’ouverture n’intervienne pas avant le week-end de l’ascension, les fédérations  prennent acte de l’annonce par le Président de la République du calendrier de déconfinement et  particulièrement de la réouverture des commerces le mercredi 19 mai. 

Inquiets depuis plusieurs semaines, les dizaines de milliers de commerçants et entreprises de  commerces ont enfin la visibilité leur permettant de préparer avec leurs collaborateurs dès aujourd’hui  leur réouverture pour accueillir dans les meilleures conditions leurs clients. 

Cette annonce confirme que la réouverture des commerces interviendra pour tous et partout sur le  territoire le 19 mai prochain. Les fédérations saluent cette décision qui va dans le sens de leur appel :  rouvrir en même temps pour l’ensemble des commerces quelle que soit leur taille ou leur lieu  d’implantation. Cette réouverture de tous les commerces le 19 mai doit intervenir y compris dans les  départements dont les taux d'incidence sont plus élevés puisqu’il est acté que le commerce n’est pas un  lieu de transmission du virus et que le gouvernement a confirmé la fin des limitations de circulation  des français dans tous les départements.  

Toutefois, les Fédérations soulignent que cette annonce entérine la prolongation pour deux  semaines de la fermeture des commerces et rayons non essentiels. Initialement fixé par le Président  de la République à 4 semaines, le confinement aura duré plus de 6 semaines pour les commerces  fermés depuis le 3 avril et plus de 3 mois et demi pour les commerces fermés depuis le 31 janvier 2021. 

Ces deux semaines de fermeture supplémentaires auront des conséquences économiques lourdessur  les entreprises en pénalisant le mois de mai au cours duquel l’activité est importante tant en termes  de chiffres d’affaires que de marges. Le mois de mai représente jusqu’à 20% de l’activité de certains  secteurs du commerce.

Par conséquent, il est donc indispensable que les mesures de soutien économique accompagnent les  entreprises durant cette période. Aussi, les Fédérations demandent à ce que la période d’éligibilité  au dispositif d’aide « Coûts fixes » ne soit plus bimensuelle comme actuellement mais qu’elle soit  mensualisée afin que les entreprises puissent effectivement en bénéficier sur le mois de mai1

Par ailleurs, les fédérations appellent à ce que l’aide sur les loyerssoit rapidement confirmée et versée  aux entreprises. Il en va de la survie de plusieurs milliers de commerces et de la pérennité des réseaux  d’enseignes. »

Les signataires : 

Christian PIMONT, Président de l’Alliance du Commerce  

Laurence PAGANINI, Présidente du Procos 

Eric PLAT, Président de la Fédération du commerce coopératif et associé 

Guy GRAS, Président de la Fédération Française de la Franchise 

Patrick PRIGENT, Fédération française du négoce de l’ameublement et de l’équipement de la maison

Eric CHEMINADE, Président de l’Union de la Bijouterie Horlogerie 

Frank BOEHLY, Président de la Fédération des Enseignes de la Chaussure 

Pierre-François LE LOUËT, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Sylvie CHAILLOUX, Présidente de l’Union Française des industries mode et Habillement

Claude TETARD, Président de la fédération française des Industries du vêtement masculin

Daniel CREPIN, Président de la Fédération des Industries diverses de l’habillement 

Régis FEUILLET, Présidente de la fédération française de la chaussure 

1 Actuellement, le dispositif « Coût fixe » est ouvert aux entreprises réalisant plus de 12m€ de CA par an et qui  ont perdu au moins 50% de CA sur une période de 2 mois : janvier/février ; mars/avril ; mai/juin. Une réouverture  le 19 mai entraînera une perte conséquente d’activité sur le mois de mai sans pour autant permettre aux  entreprises de bénéficier du dispositif « Coût fixe » sur la période mai/juin. Il faut pouvoir raisonner sur le seul  mois de mai.