s'abonner

L’Alliance du commerce tire le signal d’alarme

11 months, 2 weeks ago

Faut-il le rappeler ? Les mobilisations des gilets jaunes et les manifestations du samedi 17 novembre et du samedi 24 novembre ont mis à mal l’activité des enseignes « allant jusqu’à 40 %, en raison d’une baisse de la fréquentation et d’un report des achats de la part des clients », souligne l’Alliance du commerce* dans un communiqué.

Plusieurs magasins ont été aussi dans l’obligation de fermer leurs portes deux samedis de suite. Phénomène qui a entraîné un peu plus le développement du e-commerce ; encore fallait-il que le colis puisse être ensuite livré.  

L’organisation professionnelle réclame d’urgence la mise en place de quatre mesures, d’autant que le discours d'hier matin du Président de la République ne devrait  pas atténuer les tensions :

 

A. Rétablir la libre circulation en permettant aux clients de réaliser leurs achats de Noël en toute sécurité et en permettant aux entrepôts logistiques de livrer les magasins.

B. Echelonner le paiement des charges sociales et fiscales (TVA) afin de soulager la trésorerie des commerçants.

C. Accorder un préfinancement complet et rapide du CICE.

D. Autoriser l’ouverture des commerces tous les dimanches précédant Noël.

Alliance du commerce

Dans ce même communiqué, Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce, en appelle au gouvernement et souligne notamment que « pour faire face aux difficultés de trésorerie, des mesures concrètes doivent être prises immédiatement. Quoi qu’il en soit, nous tenons à saluer les efforts importants des forces de l’ordre qui sont chaque jour mobilisées sur le terrain ». Sera-t-il entendu ?

 

*L’Alliance du commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 26 000 magasins et 200 000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.