s'abonner

Franchise : Lettre ouverte au président de la République

5 years, 10 months ago

Dans une lettre ouverte au président de la République, la FFF (Fédération française de la franchise) demande une nouvelle fois le retrait de l’article 29bisA du projet de loi de Travail,  «  subrepticement introduit (…) qui va à  l’encontre de ses objectifs, qui remet en cause le principe même de la franchise et menace les commerces, les services, les emplois, les professionnels et les clients de ces secteurs », est-il notamment écrit. Rappelons que cet article créera une instance de dialogue entre le franchiseur et ses franchisées et entre tous les salariés d’un même réseau.

« Monsieur le président, vous êtes le seul à pouvoir nous entendre », ajoute le communiqué

 

« L'amendement a été passé par une minorité de députés qui continue de rêver que tout le pays obtienne le statut de fonctionnaire. L'efficacité économique étant le cadet de leur souci. L'important c'est le progrès social pas l'emploi !, témoigne un franchiseur qui a préféré garder l’anonymat. Ce projet est la négation de la libre entreprise. Il enferme le créateur franchisé dans un statut qui est celui des contraintes qui pèsent sur les grandes. Les TPE sont tellement proches de leurs salariés qu'il n'est pas besoin d'inventer des instances artificielles censées apporter le bien être par le haut. Le jacobinisme est bien vivant. »

Un autre franchiseur témoigne : « Une fois encore nous allons faire de la résistance civile en entreprise. Nous n'acceptons plus de recevoir des leçons venues du fond archaïque de la gauche. Nous allons continuer de créer de la richesse, des emplois, des impôts et des charges. Nous ne reconnaissons pas la légitimité économique des castes ignorantes des choses de l'entreprise. Alors, au revoir !  J'ai des affaires à développer. »

Retrouvez la lettre ouverte ici