s'abonner

Crise de l’énergie - La Fédération française de la franchise en appelle au Gouvernement

1 week, 3 days ago

Crise sanitaire,  crise énergétique, la Fédération française de la franchise (FFF) tire le signal d’alarme : les commerces sont en danger. La FFF, dont Guy Gras est réélu à la présidence, avec le Conseil du commerce de France (CDCF) sous la houlette du Gouvernement ont établi une liste de mesures afin d'économiser l'énergie dans les magasins. Pour autant, ces mêmes mesures ne suffiront pas en cas de hausses massives du coût de l’énergie selon la FFF. D'autant plus que les points de vente subissent déjà diverses augmentations (loyer, matières premières), sans oublier des grandes difficultés à recruter.  

Dans un communiqué, la FFF « exhorte les pouvoirs publics de prendre aujourd’hui la mesure de la crise énergétique que ses adhérents s’apprêtent à subir et à laquelle l’aide d’urgence gaz et électricité ne permet malheureusement pas de répondre ».

La fédération avance plusieurs mesures : 

  • Remonter le plafond de l’ARENH (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) à 120 TWh
  • Plafonner le prix du gaz utilisé pour la production de l’électricité
  • Plafonner le prix du marché spot
  • En dernier ressort, mettre en place, à titre exceptionnel, au titre de 2023, un tarif réglementé d’urgence accessible aux entreprises et fixé mensuellement à un niveau égal au coût moyen pondéré de la production électrique française.

« Nous sommes loin de la relance annoncée qui devait permettre à nos entreprises fragilisées par la crise du Covid de retrouver un équilibre financier !, remarque Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la FFF. Il devient urgent de prendre des mesures pour endiguer l’augmentation du prix de l’énergie pour les professionnels, les contrats à tarifs fixes arrivant à échéance à la fin de l’année. Des commerces risquent de se retrouver avec des prix multipliés par cinq dès le mois de janvier 2023 ! Nous devons tous agir collectivement, de façon responsable et dans le même sens. Tous ensemble. »

Photo ouverture Colin Behrens