s'abonner

Crise Covid-19  – Témoignage : Laurent Proy, directeur général d’Alkor

1 week, 3 days ago

Réaction à chaud…

  • Une prise de conscience de notre dépendance économique vis-à-vis de la Chine, et peut être une inversion bientôt par le retour au local.
  • L’absence d’unité européenne dans les stratégies des Etats membres pour maitriser la propagation du virus.
  • La communication du gouvernement qui montre le manque de préparation (jeudi 12 mars soir,  fermeture des écoles, samedi 14  à 19 h  fermeture des restos, cafés, etc., dimanche 15  mars, vote du 1ertour maintenu, lundi 16 mars au soir message solennel de confinement général …d’où un sentiment d’impuissance entrainant une panique générale.)
  • Des dégâts irréversibles en matière économique.
  • Une guerre sanitaire, oui, mais elle deviendra très vite économique et sociale. Il faudra bien payer l’addition.

Et puis, des jeunes encore insouciants qui ne prennent pas au sérieux les mesures de confinement, convaincus que le virus ne les touchera pas…Et des adultes dans la moyenne d’âge inquiets pour leurs parents âgés, qui eux, pour les plus âgés, ont connu une vraie guerre.

Cependant, il existe des points encourageants : des élans de solidarité, une prise de conscience collective sur de nouveaux modes de consommation.

Le quotidien d’aujourd’hui…

  • Prendre soin des équipes en s’assurant du bon suivi des différentes mesures de lutte !!!
  • Assurer la continuité de service que nous devons aux adhérents de nos réseaux, conscient de notre rôle de Centrale.
  • Des ‘’visio’’ et des ‘’confcall’’, des salariés en télétravail.
  • Des textes nouveaux chaque jour à analyser, et des précisions qui tardent pour leur bonne application.
  • Et un décalage entre les effets d’annonce et la réalité : par exemple, l’activité partielle et droit à indemnisation.

Et la logistique…

  • Nous avons des salariés courageux qui répondent présents, en logistique et dans les services supports.
  • Des désorganisations d’approvisionnement.
  • Il existe aussi des fournisseurs formidables qui répondent présents ; nous les en remercions !
  • Des difficultés d’affrètements et de transports vers nos clients et un manque de chauffeurs livreurs.

Laurent Proy, directeur général du groupe Alkor