s'abonner

Au sujet de la 5e vague - PME/TPE : EBEN fait le point 

1 week, 5 days ago

Une réunion a eu lieu ce matin sur la reprise de l’épidémie au ministère du Travail autour de la ministre du Travail Elisabeth Borne et du secrétaire d’Etat Laurent Pietraszewski. Elle a précisé que le taux d’incidence avoisine les 200 pour 100 000 habitants et que des pics à plus de 30 000 cas quotidiens ont été relevés dans les 7 derniers jours-ci. A ce stade, il n’y a quasiment pas de foyer en entreprises, constate la fédération EBEN.

La ministre insiste sur la nécessité de respecter scrupuleusement les règles du Protocole National en Entreprise (PNE) et de veiller aux gestes barrières. Des consignes ont été passées en ce sens à l’inspection du travail qui reprendra les contrôles. Ils seront particulièrement attentifs aux conditions de ventilation des locaux. Il faut à cet égard rappeler qu’il est recommandé d’aérer 5’ par heure. Ou d'acquerir un purifcateur d'air. 

Elle précise que le PNE évoluera sur 3 points :

  • renforcement du protocole applicable à la restauration collective. Il sera demandé clairement un espacement minimal de 2 mètres entre chaque personne
  • recommandation d’éviter les « moments de convivialité » en entreprises
  • le port du masque sera rétabli dans les Établissements Recevant du Public ( ERP), même soumis au pass sanitaire.

Les règles actuelles sur la mise en place du télétravail restent inchangées. Les employeurs sont invités à réunir les CSE pour faire le point sur la situation.

Par ailleurs, la ministre confirme que la 3ème dose de vaccin contre la Covid-19 sera prochainement ouverte à tous. A cet égard, elle souligne la baisse d’efficacité des vaccins au bout de 6 mois. Elle précise qu’il est inscrit dans la loi une obligation de maintien de la rémunération des salariés s’absentant pour se faire vacciner.

La fédération EBEN a réaffirmé sa volonté de tout mettre en œuvre pour éviter une plus forte propagation de l’épidémie. Elle invite les employeurs à la vigilance concernant le respect des gestes barrières. Elle considère qu’il convient de tout mettre en œuvre pour éviter d’autres mesures plus contraignantes dont l’impact serait désastreux sur l’économie. Par ailleurs qu’un kit de communication sera mis à disposition rapidement par le Ministère du Travail pour les entreprises.