s'abonner

A la suite des annonces d'Emmanuel Macron,  la profession réagit - AIPB :  « Le choc sera moins violent que le premier »

9 months ago

Stéphanie Verrier,  présidente de l’AIPB, Association des industriels de la papeterie et du bureau 

« Premier point :  j’attends l’intervention du Premier ministre ce soir pour connaître plus de  précisions sur ce nouveau confinement. Beaucoup d’interrogations demeurent, par exemple,  quels seront les commerces fermés ? S’agira-t-il de la même liste que celle du premier semestre ? La papeterie ayant été jugée comme un secteur essentiel,  les magasins devraient rester ouverts. Deuxième point : du côté des fournisseurs et des membres de l’AIPB, je pense que le choc sera moins violent que le premier, car nous n’avons pas de fermeture cette fois totale de l’économie. Lors du confinement du printemps, les acteurs B to B ont énormément souffert, les entreprises et les administrations étant fermées.  De plus, l’achat d’équipements pour les nouveaux télétravailleurs n’a pas compensé les pertes enregistrées par les industriels durant cette période. Par la suite, les adhérents de l’AIPB actifs dans la fourniture scolaire ont pu rebondir en profitant d’une rentrée des classes qui s’est déroulée normalement. Aujourd’hui, l’économie n'est pas bloquée  et les livraisons se poursuivent. Cette continuité de l’activité est une nouvelle encourageante.  Troisième point : à la suite du déconfinement de la mi-mai, les adhérents ont pu constater,  avec surprise, une reprise immédiate de l’activité. Il devrait en être de même cette fois.  Certes, la numérisation du travail se développera encore un peu plus avec ce nouveau confinement,  mais les ventes de fournitures de bureau se poursuivront, même si au final on assistera certainement à une baisse des commandes ; mais rien à voir avec ce qui s’est passé au premier semestre. Cela dit,  il faut espérer qu’il n’y ait pas de choc social. Les écoles vont-elles vraiment ouvrir ? Et quid des plans de licenciement et du moral des ménages ? »