abonnement

Dialogue social : Eben en pôle position

Il y a 3 mois, 1 semaine

La fédération, présidée par André Vidal, a été en effet reconnue par le ministère du Travail à travers le Haut conseil du dialogue social (HCDS) comme étant la seule organisation patronale représentative dans la branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et d’informatique.

Parallèlement, dans son éditorial paru dans la lettre Trait d’Union (juin 2017), André Vidal trouve plutôt encourageant la volonté du gouvernement  de vouloir rénover le code du travail. Sans pour autant donner quitus.

« Parmi les élément encourageants, écrit-il, il y a tout ce qui relève de la sécurisation de la rupture du contrat de travail. Qu’ils s’agissent de la ‘’barèmisation’’ des dommages ou intérêts ou du formalisme applicable, nous devons veiller à ce que ces règles soient adaptées à la réalité des petites entreprises (…) rester vigilants sur la bonne articulation des niveaux de négociation, l’organisation du dialogue social dans l’entreprise et sur la question du regroupement d’instances de représentation du personnel ».  Pas mieux.

André Vidal Eben