abonnement

A l’heure du numérique, les Français préféreraient le papier

Il y a 1 mois

A l’occasion du 7e colloque de Culture Papier consacré aux « Modernités du papier », Médiapost, mécène de cette association et filiale de La Poste, a présenté les résultats de son 4e Observatoire sur l’impact du papier sur la vie des Français (1).

Selon cette enquête, le papier traditionnel resterait plébiscité par les Français, notamment pour les actions personnelles. Par exemple : offrir un livre en cadeau (90 %), lire un livre (84 %), recevoir un faire-part de mariage ou de naissance (78 %) ou encore détenir ses fiches de paie (65 %).

Quant un document est disponible en version numérique ou en version papier, ils seraient  une large majorité à privilégier la seconde pour s’informer. Ainsi,  89 % d’entre eux ont consulté un prospectus, 87 % un catalogue, 85 % ont lu un livre papier et 82 % ont envoyé un courrier papier. Certains parlent de crise du courrier traditionnel… vu ce dernier pourcentage, on se demande bien pourquoi.  Autre enseignement : pour 68 % des Français, le papier et le numérique resteront deux supports complémentaires dans l’avenir.

Encore plus étonnant, les chiffres fournis par Médiapost tendent à prouver que nos compatriotes auraient enfin tordu le cou à cette fausse information longtemps répandue : le papier détruit la forêt.

45 % savent que l’industrie du papier participe à l’entretien des forêts ! Même si 70 % pensent, à tort,  que le papier se recycle autant de fois qu’on le souhaite (2), 90 % déclarent important d’utiliser un tel support. De plus,  91 % trient le papier dans une poubelle dédiée et 84 % pourraient privilégier l’achat de produits ou de services d’une marque si sa démarche est écoresponsable.

(1) Méthodologie : échantillon de 1 000 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans ou plus, selon la méthode des quotas. Etude réalisée en ligne (et non sur courrier papier…)  du 22 septembre au 6 octobre 2017.

(2) Généralement, une feuille de papier ne peut être recyclée qu’au maximum sept fois. N’oublions pas également que sans fibres vierges il ne peut y avoir de fibres recyclées… Le papier issu de forêts gérées durablement est autant écologique que celui recyclé.